Art et entreprise : les nouveaux territoires de convergence

Le Cycle de Rencontres conçu et présenté par Pascale Cayla se déclinera en trois tables rondes, pour lesquelles elle a invité des acteurs de différents horizons pour des échanges d’idées et des débats toujours plus riches.

Chacune abordera différentes manières de s’engager pour la création contemporaine et auprès des artistes.

#1 La collection d’entreprise, un engagement pérenne

27 mars 2017 | Fondation Linklaters

Christopher Crimes, directeur de N.A! Fund
Ann Hindry, directrice de la collection d’art Renault
Anne Wachsmann-Guigon, présidente de la Fondation d’entreprise Linklaters

Il n’est pas rare que l’entreprise s’empare de l’art contemporain à travers des actions coup de poing et à renfort de grandes campagnes de communication mais il existe aussi des initiatives plus discrètes et engagées sur le long terme pour soutenir la création contemporaine. Au-delà des questions d’image, la collection d’entreprise est l’exemple type d’une action pérenne. Les manières d’élaborer ces collections sont infiniment variées comme le prouvent les trois exemples choisis pour cette Rencontre : l’acquisition de photographies par la Fondation d’entreprise Linklaters permet la constitution d’une Collection et de promouvoir la photographie auprès des collaborateurs en ayant une vocation à la fois pédagogique et culturelle, la collection d’entreprise Renault se démarque en s’immisçant directement dans le soutien technique et logistique aux artistes, quant au N.A! Fund, c’est motivé par une action durable qu’il a choisi de s’inscrire dans la production d’œuvres.

#2 Régénérons nos cellules créatives, invitons l’artiste dans l’entreprise

10 avril 2017 | ESCP Europe

Sylvain Bureau, directeur de la Chaire Entrepreuriat ESCP Europe et fondateur des séminaires Improbables
Emilie Bouzige, Eki.art
Io Burgard, artiste en résidence

Montrer des œuvres c’est bien, ouvrir les portes de l’entreprise à l’artiste, c’est aller plus loin ! Faire entrer deux mondes en collision pour trouver des analogies ou s’enrichir des différences, c’est une proposition du Séminaire Improbable mis en place au sein de la chaire entrepreneuriat de l’ESCP mais aussi par Eki.art qui cherche à créer des ponts au sein de ses équipes entre créativité et data. A l’heure où l’art contemporain se définit par une démarche intellectuelle et met l’accent sur des expériences, le dialogue avec l’artiste, au sens propre du terme, s’avère essentiel.

Inscriptions ici*

#3 Ces lieux qui exposent autrement

24 avril 2017 | L’Art en Direct

Anne-Catherine Grimal, Bon Marché
Alice Gotheil, Parcours Saint Germain

Quels enjeux motivent ceux qui décident de faire sortir l’art de son cadre pour l’exposer dans d’autres espaces ? L’artiste peut-il exposer dans un milieu commercial en s’affranchissant des attentes des commanditaires ? Comment trouver le ton juste entre business et art ?

Parfois critiqués pour leur côté marchandisation de l’art, ces initiatives ont pour mérite de confronter les genres et les publics. En expliquant leur façon de collaborer avec les galeries et les artistes, Anne-Catherine Grimal (Bon Marché) et Alice Gotheil (Parcours Saint Germain) mettront en évidence les atouts de ces initiatives et en souligneront également les écueils à éviter.

Inscriptions ici*